Évitez l’épuisement professionnel et relevez vos défis

Il existe des signes clairs qui indiquent l’épuisement professionnel (burnout). Se sentir dépassé, épuisé émotionnellement, avoir du mal à se concentrer et à se souvenir de certaines choses sont des signes évidents de l’épuisement professionnel (burnout). Lorsque l’on a du mal à prendre des décisions ou que l’on ne ressent aucune initiative ou motivation, l’épuisement professionnel (burnout) peut en être la cause. S’il n’est pas traité, l’épuisement professionnel (burnout) peut diminuer l’efficacité d’une personne dans sa vie personnelle et professionnelle.

Qu’est-ce que l’épuisement professionnel ?

Herbert Freudenberger, l’homme qui a inventé le terme, a défini l’épuisement professionnel (burnout) comme “l’extinction de la motivation ou de l’incitation, en particulier lorsque le dévouement d’une personne à une cause ou à une relation ne produit pas les résultats escomptés.” (Herbert Freudenberger, Burnout : The High Cost of High Achievement, Anchor Books, 1980)

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles on s’épuise professionnellement. Voici quelques-unes des principales raisons identifiées par un sondage Gallop de 2018 :

  1. Pressions de temps déraisonnables : ne pas disposer de suffisamment de temps pour accomplir une tâche peut créer un épuisement professionnel.
  2. Manque de soutien par les pairs : le fait de ne pas avoir de partenaire, de manager ou de soutien par les pairs augmente la probabilité d’épuisement professionnel.
  3. Manque de clarté dans son rôle : si l’on ne comprend pas clairement ce que l’on attend de soi, il est plus que probable que l’on soit victime d’épuisement professionnel (burnout).
  4. Charge de travail ingérable : une charge de travail déraisonnable et ingérable crée un sentiment d’accablement et de désespoir.

Comment prévenir et surmonter l’épuisement professionnel

La plupart des gens réagissent à l’épuisement professionnel (burnout) en voulant changer leur travail, leurs relations ou leur vie entière mais ce n’est généralement pas la bonne solution. Une alternative consiste à adopter une routine de soins personnels comprenant une alimentation saine, beaucoup d’exercices et de saines habitudes de sommeil. Ces habitudes peuvent contribuer à prévenir et à réduire l’épuisement professionnel (burnout).

Mais nous pouvons faire beaucoup plus.

Selon l’Academy of Pediatric Integrative Medicine, la clé pour réduire ou éviter l’épuisement professionnel (burnout) est d’avoir un “centre de contrôle” interne fort; ce qui signifie avoir la ferme conviction que vos capacités et vos actions influencent grandement les choses qui vous arrivent. Il ne s’agit pas d’être aveugle aux obstacles. Au contraire, vous les reconnaissez simultanément, vous maintenez une attitude optimiste réaliste et vous commencez à résoudre les problèmes sans craindre l’échec. Il est bénéfique que cela soit développé dans l’enfance, mais il n’est jamais trop tard pour développer ce sentiment de contrôle dans votre vie.

Le secret pour trouver votre centre de contrôle est de plonger profondément en vous et de découvrir vos ressources intérieures cachées.

La Méditation Transcendantale pour le développement intérieur

Maharishi Mahesh Yogi, fondateur du programme mondial de Méditation Transcendantale nous dit :”Notre vie est l’expression de notre potentiel intérieur. Nous nous projetons dans la mesure où nous connaissons nos états intérieurs, et il y a beaucoup plus dans la vie que ce que nous vivons déjà ».

La Méditation Transcendantale est une technique qui permet à chacun de déployer son pouvoir intérieur. Elle vous permet de plonger profondément en vous et de faire l’expérience de l’état de conscience le plus calme et le plus stable, qui est la source de votre énergie, de votre créativité et de votre intelligence. Cette énergie, cette créativité et cette intelligence font désormais partie de vous et peuvent être utilisées. Il en résulte un sentiment d’identité plus fort, une image de soi plus positive et une plus grande volonté et capacité à relever les défis.

Ce plus grand sentiment de soi a été mesuré. Une étude de 1976 sur des pratiquants de MT à long terme (durée moyenne de pratique d’un an et demi) a montré qu’ils avaient un centre de contrôle significativement amélioré. L’étude a démontré une amélioration de l’estime de soi, de la satisfaction, de la force de l’ego et de l’image de soi par rapport au groupe témoin non-méditants. Les pratiquants de MT à long terme ont également montré une diminution significative du névrosisme, de la dépression et de la sensibilité à la critique par rapport au groupe témoin non-méditants.

Il a également été démontré que la MT réduit l’épuisement professionnel (burnout). Une autre étude récente menée à San Francisco a montré que les enseignants ont connu beaucoup moins d’épuisement après avoir appris la MT. En outre, la pratique régulière de la MT a permis de réduire l’épuisement émotionnel, la dépression, la dépersonnalisation et le stress perçu.

Plus de recherches sur la MT et l’épuisement professionnel :

  • Bonamer JR, Aquino-Russell C. Self-care strategies for professional development: Transcendental Meditation reduces compassion fatigue and improves resilience for nurses. Journal for Nurses in Professional Development 2019 35(2):93-97.
  • Elder C, Nidich S, Moriarty F, Nidich R. Effect of Transcendental Meditation on employee stress, depression, and burnout: a randomised controlled study. The Permanente Journal 2014 18(1):19-23. http://dx.doi.org/10.7812/TPP/13-102