Comment favoriser la santé mentale en milieu de travail

La plupart des gestionnaires souhaitent créer un environnement psychologiquement sain pour leurs employés. Pourtant, 16 % des travailleurs canadiens affirment que leur lieu de travail constitue une source fréquente ou continue de sentiments de dépression, d’anxiété ou d’autres maladies mentales. Et 38 % des travailleurs disent qu’ils ne se sentiraient pas à l’aise de révéler à leur patron qu’ils souffrent d’un problème de santé mentale.

La Norme nationale du Canada sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail a été établie en 2013 pour changer tout cela. Initiative inédite au monde et véritablement novatrice, cette norme fournit un cadre pour la promotion de la santé mentale et la prévention des préjudices psychologiques chez les employés des milieux de travail canadiens et dans les organisations de toutes tailles et de tous secteurs.

Outils pour les grandes et petites entreprises

La norme est un ensemble de lignes directrices, d’outils et de cours volontaires et gratuits, une feuille de route complète pour transformer l’environnement de travail en espace propice à la santé mentale.

Vous vous demandez par où commencer? Apprenez d’abord comment mettre en œuvre la norme. Vous y trouverez d’importantes ressources : Une étape à la fois — Guide sur la mise en œuvre de la Norme nationale du Canada sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail : ce document s’adresse aux cadres supérieurs, aux professionnels de la santé et sécurité au travail ainsi qu’aux responsables des ressources humaines pour les aider à naviguer dans la norme. La boîte à outils Une étape à la fois offre des conseils pratiques pour la mise en œuvre de la norme à travers un cours en ligne gratuit.

Vous découvrirez également les 13 facteurs qui influent sur la santé mentale et pourrez accéder à une série de vidéos visant à informer vos employés.

Une histoire de réussite

La norme gagne en popularité auprès des entreprises et des organisations canadiennes. Citons le cas du Toronto East General Hospital (TEGH) qui souhaitait améliorer la santé mentale et l’engagement des employés (objectif défini comme le fait de se sentir passionné, motivé et disposé à déployer des efforts supplémentaires).

Depuis la mise en œuvre de la norme, les taux d’engagement du personnel du TEGH ont considérablement augmenté et en ont fait le principal hôpital communautaire dans 9 des 11 catégories portant sur l’engagement.

Mieux encore, le personnel du TEGH a enregistré une diminution de 7 % des coûts globaux de soins de santé au cours des quatre dernières années, ainsi qu’une baisse du nombre moyen de jours d’absence qui est passé de 10,66 à 6,55. Le TEGH estime que ces améliorations de la santé mentale et de l’engagement du personnel constituent un facteur important dans la hausse de la satisfaction de ses patients et de leur évaluation en matière de qualité globale.

Visionnez cette vidéo pour en savoir plus sur la Norme nationale du Canada sur la santé et la sécurité psychologiques.